Soucieux de proposer des produits plus respectueux du bien-être des animaux, le groupe Casino agit en collaboration avec ses fournisseurs et les filières de production depuis plusieurs années.

La politique du groupe Casino en matière de bien-être animal

Commerçant responsable, le groupe Casino souhaite mener une politique volontariste pour améliorer le bien-être animal dans sa chaîne d’approvisionnement et répondre aux attentes sociétales d’aujourd’hui.

Pour favoriser une dynamique de progrès, le groupe Casino valorise le dialogue avec les différentes parties prenantes, incluant les ONG, les vétérinaires, les fournisseurs et filières de production, les consommateurs et collaborateurs. Il souhaite par ces démarches, améliorer et enrichir l’offre  de produits plus respectueux du bien-être animal présente en rayon et permettre à ses clients  de consommer des produits de meilleure qualité et garantissant de meilleurs traitements des animaux d’élevage.

La démarche initiée consiste à la fois à contrôler les conditions d’élevage, de transport et d’abattage, et à accompagner les filières vers de meilleures pratiques, plus respectueuses du bien-être animal.

Conscient que l’information du consommateur sur le bien-être animal des produits proposés en rayon est indispensable à l’amélioration des conditions de vie des animaux,  le Groupe développe un projet d’étiquetage, en collaboration avec trois organisations reconnues de la protection animale. Ce projet a pour objectif d’élaborer une solution qui contribue à la mise en place d’un affichage harmonisé en France. Le Groupe entend ainsi inciter les consommateurs à choisir les produits les plus respectueux du bien-être animal.

La démarche du Groupe en faveur du bien-être animal s’inscrit dans une dynamique inclusive d’innovation et de progrès, impliquant les différents acteurs concernés :

  • L’amont: En tant que partenaire de confiance, le Groupe s’attache à entretenir un dialogue constructif avec l’amont (élevages et abattoirs), avec l’objectif d’améliorer les pratiques en continu.
  • Les acteurs de la protection animale : Le Groupe est accompagné par des ONG partenaires – La Fondation Droit Animal (LFDA), Compassion in World Farming (CIWF) France et l’Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA).
  • Des vétérinaires: Le Groupe s’appuie également sur des experts pour une meilleure prise en compte des enjeux de bien-être animal tout au long de la chaîne d’approvisionnement.
  • Les consommateurs : En tant que commerçant responsable, le groupe Casino a à cœur la qualité de ses produits et s’applique à mieux informer les consommateurs sur le bien-être animal qui en est une des composantes essentielles.
  • Les magasins : Les magasins des différentes enseignes du groupe Casino participent à la mise en valeur des produits issus des filières plus respectueuses du bien-être animal.
  • Les collaborateurs du Groupe : Le Groupe souhaite porter une attention particulière à ses collaborateurs en les sensibilisant aux enjeux du bien-être animal.

Afin de développer sa politique de bien-être animal, le groupe Casino s’appuie sur la reconnaissance des 5 libertés fondamentales énoncées par le Farm Animal Welfare Council et admises universellement comme une référence en la matière :

  • Ne pas souffrir de la faim et de la soif – accès à de l’eau fraîche et à une nourriture adéquate assurant la bonne santé et la vigueur des animaux.
  • Ne pas souffrir d’inconfort– environnement approprié comportant des abris et une aire de repos confortable.
  • Être indemnes de douleurs, de blessures et de maladies– prévention ou diagnostic rapide et traitement.
  • Pouvoir exprimer les comportements naturels propres à l’espèce – espace suffisant, environnement approprié aux besoins des animaux, et contact avec d’autres congénères.
  • Ne pas éprouver de peur ou de détresse – conditions d’élevage et pratiques n’induisant pas de souffrances psychologiques.

En s’appuyant sur l’expertise de ses équipes, de ses fournisseurs et des ONG partenaires, le Groupe souhaite veiller au respect de ces 5 libertés fondamentales tout au long de la chaîne d’approvisionnement (élevage, transport, abattage).

La stratégie de bien-être animal est définie au plus haut niveau par le Comité Stratégique RSE, comprenant 12 membres dont 8 du Comité Exécutif du Groupe.

En France, la conduite de la politique est assurée par un Comité de pilotage bien-être animal, composé d’une équipe pluridisciplinaire impliquant toutes les parties prenantes concernées :

  • Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) ;
  • Qualité – dont un référent bien-être animal ;
  • Achats ;
  • Marketing ;

Le Comité de pilotage bien-être animal a pour objectifs :

  • D’assurer la coordination opérationnelle de la politique
  • D’effectuer de la veille et du benchmarking
  • De définir des indicateurs clés de performance spécifiques au bien-être animal
  • D’assurer un suivi régulier des progrès
  • De capitaliser sur les bonnes pratiques observées
  • De définir des plans d’amélioration

De plus, ces différentes parties se réunissent de façon régulière dans le cadre de groupes de travail auxquelles participent les associations partenaires – La Fondation Droit Animal (LFDA), Compassion in World Farming France (CIWF France), l’Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA) ainsi que, ponctuellement, certains fournisseurs disposés à s’inscrire dans une démarche permanente de progrès aux côtés du groupe Casino.

Ces groupes de travail ont pour objectifs de nourrir le Comité de pilotage et :

  • De définir la stratégie du groupe Casino sur la thématique du bien-être animal ;
  • D’améliorer le programme d’audit des abattoirs : grilles d’audit, procédures, plans de progrès ;
  • De mettre en place un étiquetage sur le bien-être animal qui puisse servir de socle pour un référentiel porté au niveau national par les pouvoirs publics et les parties prenantes.

Les groupes de travail se réunissent trimestriellement.

Début 2000, le Groupe a mis en place à destination de ses fournisseurs une Charte Ethique, pour s’assurer de la conformité des conditions sociales de fabrication des produits à marque propre du Groupe.

Afin d’encourager une prise en compte accrue du bien-être animal chez ses fournisseurs, le groupe Casino a actualisé en 2016 sa Charte Ethique fournisseurs pour inclure les 5 libertés fondamentales énoncées par le Farm Animal Welfare Council. Cette Charte a été mise à jour pour rappeler aux fournisseurs qu’ils doivent s’engager à respecter ces grands principes fondamentaux relatifs au bien-être animal.

Dans sa démarche, le groupe Casino se dote d’outils permettant de vérifier la bonne conduite de sa politique de bien-être animal et son optimisation en continu :

  • Des grilles d’audit en élevages et en abattoirs (en cours d’élaboration) : ils permettront de contrôler tout au long de la vie de l’animal l’adéquation des pratiques des professionnels avec la politique du Groupe.
  • Des audits d’abattoirs : des audits dédiés au bien-être animal sont effectués selon une fréquence définie chez nos fournisseurs principaux de viande, afin de vérifier le respect des exigences contenues dans les référentiels conçus par le groupe Casino :
    • L’absence de souffrances des animaux, du transport à la tuerie,
    • La qualité de l’étourdissement des animaux avant la saignée, grâce à des contrôles systématiques,
    • L’aptitude au transport de tous les animaux,
    • La présence en permanence d’un Responsable Protection Animale (RPA) sur le site,
    • La formation au bien-être animal de tout le personnel en contact avec les animaux vivants,
    • La présence de cahiers des charges ou de contrats signés, entre Casino et ses fournisseurs.

Des Indicateurs Clés de Performance : sur les différentes filières, le Groupe a commencé à définir à travers son Comité de pilotage bien-être animal des indicateurs clés de performance pour pouvoir assurer un suivi en interne des progrès. Par exemple, sur la filière poulet, un des indicateurs déterminés est le pourcentage des volumes de poulet élevé sans traitements antibiotiques, ce qui favorise une meilleure prise en compte du bien-être animal par les fournisseurs.

Les engagements du groupe Casino

En France, le groupe Casino s’engage pour ses marques propres à

  • Définir des impératifs minimaux de bien-être animal applicables à ses marques propres, pour les filières viande, œuf, lait, poisson pour les stades élevages, transport et abattage ;
  • Définir des plans d’actions par filière pour améliorer progressivement le bien-être animal par filière : viande, œuf, lait, poisson ;
  • Enrichir l’offre produits plus respectueuse du bien-être animal ;
  • Améliorer la procédure d’audit fournisseurs sur le bien-être animal, en commençant par le contrôle des conditions d’abattage pour la filière viande ;
  • Améliorer l’information du consommateur en développant et testant un étiquetage relatif au bien-être animal dans ses magasins, et participant à la mise en place d’un étiquetage national harmonisé sur le bien-être animal en France.
Définir des garanties minimales de bien-être animal applicables à ses marques propres

Le Groupe s’est engagé à améliorer les conditions de vie des poules pondeuses.

Le Groupe est la première enseigne de distribution en France et au Brésil à s’être engagée à arrêter la commercialisation des œufs de poules élevées en cages, prenant ainsi les engagements les plus ambitieux du secteur :

  • En France, dès 2013, sa filiale Monoprix a arrêté de commercialiser les œufs de poules élevées en cages pour sa marque propre, puis en 2016 pour les marques nationales. En 2017, les enseignes Casino, Franprix et Leader Price ont pris un engagement similaire pour 2020.
  • Au Brésil, sa filiale GPA s’est engagée à ne plus commercialiser d’œufs de poules élevées en cages d’ici 2025 sur ses marques propres dans le respect des conditions sanitaires et des règlementations définies par le Ministère de l’Agriculture Brésilien.
    • GPA promeut la mise en place d’un référentiel commun à tous les acteurs en lien avec le Ministère de l’Agriculture afin de prendre en compte les risques sanitaires et d’accompagner la filière vers cette transition pour supprimer à terme les œufs de poules élevées en cage, en marque propre et marque nationale, dans ses enseignes.
    • GPA est la seule enseigne de distribution à s’être engagée au Brésil.

Monoprix s’est engagé pour l’ensemble du lait de consommation sous sa marque propre à s’approvisionner exclusivement en lait issu d’élevages qui respectent un cahier des charges bien précis en termes de bien-être animal, avec un accès au pâturage obligatoire, pas d’attache et le suivi régulier d’indicateurs clés de bien-être animal dans les élevages.

Le bien-être animal fait partie intégrante des cahiers des charges du Groupe concernant ses produits piscicoles (bar, daurade, saumon, truites). Ceux-ci permettent d’améliorer les conditions de vie des poissons en garantissant, notamment, des suivis stricts sur :

  • le taux d’oxygénation des bassins, pour réduire le stress animal ;
  • la qualité de l’eau, pour un meilleur développement et de meilleures conditions de vie ;
  • le comportement animal (précurseur d’apparition de maladies, parasites ou blessures) ;
  • le nombre d’individus par cage ou bassin pour ne pas avoir de surpeuplement ;
  • la nourriture, qui doit être adaptée, en qualité et en quantité, à chaque espèce de poisson.

Conformément à la réglementation, l’usage d’antibiotiques comme promoteurs de croissance et le recours aux farines animales pour la nourriture des animaux d’élevage sont proscrits.

Enrichir l’offre produits plus respectueuse du bien-être animal

Le Groupe s’est engagé à proposer et promouvoir une large gamme de produits plus respectueux du bien-être animal, notamment des viandes :

  • issues de l’Agriculture Biologique qui garantit aux consommateurs un meilleur respect du bien-être animal en élevage. Ce label exige que les animaux soient élevés en plein air ou en liberté, aient accès à des parcours extérieurs ;
  • issues des meilleurs terroirs et de modes d’élevage de qualité avec sa marque « Terre et Saveurs » (tel que le poulet fermier du Gers). Ce label créé en 2002 garantit de bonnes conditions d’élevages : l’éleveur doit par exemple être sensibilisé au bien-être animal et faire en sorte d’éviter stress et douleurs lors des manipulations.
  • d’animaux élevés sans recours aux traitements antibiotiques (poulets et porcs) ce qui favorise une meilleure prise en compte du bien-être animal dans ces élevages. En effet, ce type d’élevage requiert de renforcer les normes visant à garantir la santé des animaux : bonnes pratiques d’élevage, bon état des bâtiments, surveillance accrue de l’état de santé des animaux, qualité de l’alimentation aux différentes périodes de la vie de l’animal.
  • issues des filières de qualité agneau, génisse et cheval. Le groupe Casino a mis en place :
    • une filière agneau avec la coopérative Unicor et l’abatteur Arcadie Sud-Ouest, qui garantit de meilleures conditions en matière de bien-être animal : propreté des bâtiments, température adaptée, temps de transport limité, traçabilité électronique individuelle des animaux ;
    • une filière locale génisse de qualité avec la coopérative Altitude : génisses nées, élevées auprès de leur mère dans le Massif Central et passant au moins quatre mois au pâturage ;
    • une filière cheval courte avec des animaux nés, élevés et abattus dans le centre-ouest et nord-ouest de la France, dont les durées de transport sont réduites (maximum 350 km), mettant ainsi un terme à son approvisionnement en cheval de la filière Amérique du Sud.

 

Le groupe Casino est engagé en faveur du bien être des vaches laitières et propose dans toutes ses enseignes du lait issu de l’Agriculture Biologique sous ses marques propres, ainsi que d’autres laits offrant de meilleures garanties sur ses marques propres :

  • Casino soutient aussi le “Lait des éleveurs des Monts du Forez” qui offre de meilleures conditions d’élevage. La production de ce lait, issu exclusivement de petites exploitations familiales des Monts du Forez, est réalisée sous forme traditionnelle. Les vaches sont nourries essentiellement d’herbe et pâturent plus de 6 mois par an, dans des prairies situées à plus de 700 mètres d’altitude ;
  • Franprix propose le lait Cant’Avey’Lot sous la marque “Lait de la vallée du Lot” issu d’une production locale de 30 éleveurs du Cantal, de l’Aveyron et du Lot, et répondant au cahier des charges de la charte “Bleu Blanc Coeur”.
Améliorer la procédure d’audit fournisseurs sur le bien-être animal, en commençant par le contrôle des conditions d’abattage pour la filière viande

Le Groupe a mis en place un programme de contrôle des abattoirs : plus de 60% des approvisionnements en viande bovine du Groupe proviennent d’abattoirs qui  ont été audités depuis 2015 (30% pour le porc) : ces audits permettent de s’assurer de la prise en compte du bien-être animal et que tout est fait pour limiter les souffrances de l’animal notamment sur des postes clés tels que le transport, l’étourdissement et la mise à mort.

Améliorer l’information du consommateur

Avec ses partenaires LFDA, CIWF France et OABA, le groupe Casino a pour objectif de développer et tester les modalités d’un projet d’étiquetage relatif au bien-être animal, dans le but d’élaborer une solution qui puisse contribuer à la mise en place d’un affichage harmonisé en France. Voir le communiqué de presse ici.

Récompenses

Le groupe Casino au travers de sa filiale Monoprix a remporté plusieurs prix du CIWF : Mention d’Honneur aux Œufs d’Or lors des Trophées du Bien-être animal 2013 ; Mention d’Honneur aux Vaches d’Or pour son engagement en faveur du bien-être des vaches en 2014 ; Œuf d’or en 2016 ; Mention d’Honneur aux Lapins d’Or 2017.

En 2017, le groupe Casino a été récompensé pour son engagement en faveur des poules pondeuses avec un Œuf d’or.